C'est pas mon idée !

jeudi 31 mars 2011

[Tech] Platform Computing apprivoise les "big data"

Platform Computing
Dans tous les secteurs, les volumes de données numériques explosent, tout comme les besoins d'exploiter celles-ci, notamment dans les outils décisionnels des entreprises, dont les utilisateurs attendent des résultats toujours plus précis et plus pertinents, plus rapidement. Aujourd'hui, les technologies traditionnelles atteignent leurs limites et il faut se tourner vers de nouvelles solutions pour faire face aux défis du traitement de l'information de masse.

Parmi ces approches émergentes, communément rassemblées sous le concept de "Big Data", le projet Hadoop de la fondation Apache figure en bonne position. Inspiré par les travaux de Google sur MapReduce (utilisé pour gérer les gigantesques index de son moteur de recherche), il propose un jeu de composants destiné à gérer les volumes importants d'informations, de leur stockage à leur utilisation par les applications, en adoptant un modèle distribué (sur des centaines ou des milliers de machines) des traitements et des données.

Avec la popularisation croissante de cette plate-forme, Platform Computing, spécialiste de la gestion de "grilles" de calcul, annonce, fort logiquement, que ses solutions d'entreprise vont dorénavant intégrer la technologie Hadoop MapReduce, qui est justement le composant du projet Apache dédié au traitement des données distribuées. Un des avantages de cette intégration est, pour les clients de l'éditeur, de disposer d'une implémentation robuste et complète, en particulier du point de vue des outils d'administration.

Mais ce qui retient mon attention dans cette annonce, c'est la position particulière de Platform Computing dans la banque (notamment la banque d'investissement). En effet, ses produits sont largement adoptés dans de nombreux établissements, pour les calculs de risques, de prix, de valorisations... Cette présence va donner une visibilité particulière au projet Hadoop dans ces mêmes organisations, qui pourrait en stimuler l'utilisation, alors que les institutions financières restent encore très timides vis-à-vis de la tendance "Big Data".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)