C'est pas mon idée !

mercredi 29 décembre 2010

Santander déploie des cartes multi-applications dans les universités

Etude de cas Gemalto - Santander [PDF]
L'initiative n'est pas récente puisqu'elle a été lancée en 1995, mais une étude de cas [lien PDF] publiée par Gemalto nous donne l'occasion de nous pencher un instant sur l'offre du groupe Santander de distribution de cartes intelligentes (smart cards) dans les universités, adoptée par plus de 200 d'entre elles dans 10 pays à travers le monde.

Les cartes sont distribuées gratuitement aux étudiants et personnels des universités partenaires, dans le cadre de l'action "Santander Universidades" de la banque pour la promotion de l'enseignement supérieur (au sein de son programme de responsabilité sociale et environnementale). Ce sont plus de 4 millions de cartes qui ont ainsi été déployées jusqu'à maintenant.

Au-delà de sa position de fabricant, Gemalto est aussi un véritable partenaire de l'opération, développant les services demandés par les utilisateurs. Et ceux-ci sont nombreux : cette carte d'étudiant intelligente sert non seulement pour l'identification mais peut aussi se transformer, selon les universités, en porte-monnaie électronique (pour les achats sur des distributeurs, pour les transports, les cantines...), en dispositif de contrôle d'accès (aux locaux, aux parkings, aux ordinateurs et kiosques en libre service...), en clé de signature électronique (pour la transmission sécurisée de mails et documents dématérialisés, pour des votes électroniques...), en carte de "pointage" et de contrôle des horaires...

Naturellement, la banque propose aussi, en option, d'ajouter à cette liste la fonction de carte bancaire, au standard EMV. En effet, il existe bien un objectif commercial derrière cette démarche : celui de se positionner au plus près du marché attractif des étudiants et d'imposer sa présence dans les universités partenaires.

Les cartes de Gemalto sont relativement classiques, disposant d'une puce sécurisée et d'une interface MiFare (un des standards de communication sans contact de la sphère NFC) et programmables via une interface Java. Pour l'avenir, Santander et Gemalto réfléchissent à l'intégration des mêmes fonctions dans les téléphones portables, quelques expérimentations ayant déjà été lancées.

La carte bancaire ISIC (carte internationale d'étudiant) lancée à grand renfort de communication par LCL l'an dernier (je crois) fait un peu pâle figure en comparaison de cette initiative de Santander...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)