C'est pas mon idée !

vendredi 17 septembre 2010

Venmo lance le paiement p2p social

Venmo
Venmo, qui n'était jusqu'à maintenant accessible que sur invitation, vient de publier une application pour iPhone et Android, ouvrant par la même occasion son service à tous. Celui-ci est une énième solution de paiement p2p (de pair à pair), complétée d'une composante sociale relativement originale.

La fonction de paiement est résolument classique : l'utilisateur crée un compte sur le site de la startup et lui adosse un compte ou une carte bancaire. Il peut dès lors émettre des paiements ou des demandes de règlement auprès de ses contacts, par simple envoi d'un SMS ou en utilisant l'application pour smartphone. Si le destinataire n'est pas inscrit sur le site (il peut être identifié par son adresse de messagerie ou par son numéro de téléphone), il reçoit un message lui donnant les explications nécessaires pour conclure la transaction. Les fonds reçus sont accumulés sur le compte Venmo et peuvent être transférés sur le compte bancaire. A l'inverse, les paiements peuvent être réalisés à partir du compte Venmo ou, lorsque le crédit est insuffisant, par débit direct sur le compte ou la carte enregistré.

Venmo se distingue cependant des innombrables solutions similaires en créant une sorte de réseau social autour des paiements : chaque transaction vient alimenter le fil d'activité de l'utilisateur, avec le texte (optionnel) qui accompagne le message d'envoi ou de demande de paiement. Et chacune de ces "activités" peut être partagée avec ses contacts.

Venmo pour iPhone

Une fonction de "confiance" complète ce panorama, grâce à laquelle l'utilisateur peut choisir d'accepter automatiquement et sans confirmation les demandes de paiement de ses amis proches (qu'il devra donc sélectionner soigneusement) !

A la différence de Paypal, les échanges d'argent entre particuliers sont entièrement gratuits (hormis les éventuels frais facturés par la banque). Venmo base son modèle économique (futur) sur les commerçants qui voudraient adopter son système de paiement et qui devront s'acquitter d'une commission sur les transactions.

Au premier abord, il est difficile de voir un brillant avenir à une nouvelle solution de paiement p2p, dans un marché déjà saturé, alors que la demande ne semble pas très développée. Cependant, après le lancement de Swipely et de son réseau social des achats, une tendance est peut-être en train d'émerger. Je suis tout de même curieux de voir si beaucoup de consommateurs ont envie d'exposer publiquement leurs paiements, même dans le cercle de leurs connaissances...

A noter : un mauvais point pour Venmo qui n'hésite pas à s'auto-attribuer des éloges sur l'AppStore...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)