C'est pas mon idée !

samedi 25 septembre 2010

Les réseaux sociaux inquiètent les assureurs

Churchill Insurance
L'immense popularité des réseaux sociaux, de plus en plus souvent enrichis d'informations de géolocalisation de leurs utilisateurs, constitue une aubaine pour les cambrioleurs : en croisant les informations publiées sur Twitter, Facebook (et Facebook Places), FourSquare... il peut devenir très facile de détecter et profiter de l'absence des occupants d'un logement.

C'est la raison pour laquelle l'assureur britannique Churchill a publié une mise en garde à destination de ses clients, les incitant à réfléchir avant de signaler publiquement leur localisation sur le web. Et la menace n'est pas que théorique puisque la police anglaise vient d'arrêter un gang utilisateur de Facebook Places, ayant à son actif une cinquantaine de cambriolages.

PleaseRobMe
C'est le même risque qu'avaient voulu illustrer 3 néerlandais en dévoilant PleaseRobMe il y a quelques mois. Leur site web, actuellement inactif, exploitait les services de Twitter et de Foursquare pour montrer comment il était possible de repérer des logements vides à chaque instant. Un exemple typique consiste simplement à rapprocher les "check-ins" (FourSquare) des invités arrivant au domicile d'un utilisateur (donnant ainsi son adresse) du statut de celui-ci (indiquant ses absences).

Churchill n'est pas la seule compagnie s'inquiétant de ces possibles usages des réseaux sociaux et certaines pourraient être amenées à ajuster les primes d'assurance habitation en fonction des profils de leurs clients. Qu'elles pourront facilement découvrir et analyser ... sur les réseaux sociaux !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)